ACHAK, « esprit » en amérindien, revendique un univers bohème et féminin, mêlant coupes élégantes et matières nobles.   
 


S’inspirant de modèles intemporels et les inscrivant dans notre époque, l’idée est qu’en plein Paris, fief de la marque, un vêtement soit une invitation au voyage, un hommage aux traditions et à l’artisanat.

 

Le style est une question de mélange : un jean délavé, brut ou bien déchiré, mixé avec une très belle veste autrichienne, un caftan russe, un manteau brandebourg ou un kimono en soie fleuri. C’est une mise en scène entre transgression et continuité.

 

Parmi les classiques, ACHAK souhaite instaurer des pièces haut de gamme, uniques, à même au fil des saisons d’être portées et vécues différemment. Il n’y a donc pas de collection en tant que telle, mais des « intemporels » auxquelles s’ajouteront des pièces uniques : « les éphémères ».

 

« Le Karénine », kimono en agneau plongé, rappelle les couleurs vives et luxuriantes de l’Inde, mais aussi la Russie avec un retour de manches en fourrure. Il s’inspire de la coupe traditionnelle asiatique et se vit dans un univers urbain.

Son nom est un hommage à l’héroïne féminine de Tolstoï : Anna Karénine.